Vive l’Alsace

Je vous laisse pour une petite quinzaine de jours, car nous partons visiter l’Alsace.

Tout me laisse à penser que nous ne serons pas déçus !

Je vous raconterai à mon retour.

D’ici là, portez-vous bien et recevez mes pensées les plus amicales.

Et merci pour tous vos commentaires sur mon dernier article,

pour vos témoignages qui permettent d’intéressants échanges.

A bientôt.

L’indifférence

indifférence

L’indifférence est un mal sournois, difficile à évoquer,  qu’elle touche la société ou notre vie personnelle. C’est un ressenti dévalorisant.

Je ne sais qui a dit qu’elle était “le plus grand mépris”.

En ce moment, je constate souvent  une indifférence tangible de ma famille, de mes “amis” ou connaissances.

Il me semble que l’on me fréquente plus souvent pour un intérêt quelconque que pour ma compagnie, car curieusement, s’ils n’ont pas de besoins,

je n’ai pas de nouvelles ! Et je suis lasse de toujours prendre le téléphone la première.

Il ne faut, soi-disant,  rien attendre de personne ;  si c’est le cas, pourquoi sommes-nous des individus sociables ?

Pour ma part, j’ai besoin des autres, même si je ne suis pas seule. Merci à vous en tout cas, d’être présents et désintéressés.

La ressentez-vous, parfois, cette indifférence ?

Continue reading

Blague basque

cheval

C’était un vieux couple qui vivait dans une ferme du pays basque, du côté d’Hasparren.
Maritxu méritait vraiment son nom.
toute sa vie elle avait fait chier Beñat,
décidant de tout, criant après lui sans arrêt,
se mêlant de ses affaires,
bref une vraie de vraie harpie.
Un bon jour que Beñat en avait marre d’entendre Maritxu,
y lui dit :
« Je m’en vais à l’écurie soigner mon cheval. »
 Mais ce jour-là, alors que Beñat s’affairait,
Maritxu est venue le relancer jusque dans l’écurie
et continuer à lui casser les pieds.
À bout de nerfs, Beñat a pincé une c…..e à son cheval,
le cheval a rué et envoyé Maritxu violemment dans le mur de l’écurie,
et elle est morte sur le coup…
Aux obsèques,
Patxi et Xalbat deux voisins jasaient en arrière de l’église.
A un moment donné Patxi dit à Xalbat :
  “As-tu remarqué,
chaque fois qu’une femme souhaite ses condoléances à Beñat,
il lui serre la main en faisant signe que oui…
et quand c’est un homme,
il lui serre la main en faisant signe que non “
Alors comme de fait, discrètement,
Patxi se met à observer Beñat  ;
Une femme s’avance pour lui signifier ses condoléances,
ce dernier lui serre la main et fait signe que oui.
Plus tard un homme s’avance
et Beñat lui serre la main et fait signe que non.
La veillée funèbre passe et à la fin le groupe diminue,
pour finalement ne rester que Beñat,…. Patxi et Xalbat.
 Alors Patxi demande à Beñat :
« Veux-tu ben me dire pourquoi à chaque fois qu’une femme
te souhaitait ses condoléances tu faisais signe que oui,
et un homme,  tu faisais signe que non ? »
Beñat dit :
” C’est bien simple, les femmes me demandaient :
Elle n’a pas trop souffert ! Est-elle morte sur le coup ? “
 ” OUI ! “
Et les hommes :
” Ton cheval n’est pas à vendre ?
” NON !!! “

Naître fille (11)

contre le voile

Non, je ne suis pas d’extrême droite, mon cœur est plutôt à gauche toutes !

Pour autant, je ne vais pas me taire pour être dans le « politiquement correct » et ne laisser la parole qu’à ces gens-là sur les sujets qui fâchent, et par peur d’être traitée d’islamophobe !

Vous le savez, je tiens beaucoup aux principes de laïcité de notre pays et je constate qu’il est bien mis à mal, de plus en plus chaque jour. L’islamisation à outrance de notre société me choque énormément. Quand je vais chercher ma petite-fille à l’école, je vois par exemple, de plus en plus de femmes voilées et plus qu’un peu. Pour certaines, elles appliquent à la lettre le fait qu’on ne doive voir que leur visage et leurs mains (quand celles-ci ne sont pas gantées !).

Je n’ai rien en commun avec ces femmes et je me trouve dans l’incapacité de leur parler, de leur dire bonjour. Pour moi, féministe convaincue, leur vue m’est intolérable.

Et ce n’est pas de l’intolérance. Peut-on être “tolérant” envers une secte ou tout extrémisme ?  On a vu par le passé où cela nous a menés.

Ce communautarisme islamisme fera qu’on ne vivra plus ensemble mais côte à côte et que l’intégration ne se fera plus. Quand allons-nous comprendre que notre mixité sociale est en danger ?

Je vous mets ici un article du journal Marianne sur ce grave sujet de  : Alban Ketelbuters Doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), membre de l’Institut de recherches et d’études féministes ; doctorant en Histoire & civilisations à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

“Le 8 mars 1979, les femmes iraniennes descendaient massivement dans les rues de Téhéran afin de s’opposer au port obligatoire du voile islamique. Ces images et ces témoignages sont accessibles sur Internet. On y voit pléthore de femmes conquérantes, libres, les cheveux aux vents, s’appropriant l’espace public au nom de ces aspirations universelles que sont l’égalité et la liberté.

Le 16 mai 2014, une autre manifestation a eu lieu. Trente-cinq ans plus tard, nombre de femmes iraniennes descendaient à leur tour dans les rues de Téhéran pour réclamer davantage de sévérité contre celles qui ne respectent pas le port du voile, les « mal voilées ». Les femmes, scrupuleusement séparées des hommes, portaient toutes sans exception un tchador aussi noir que le pétrole. La Révolution islamique avait fait son œuvre.

Les sociétés humaines peuvent régresser. Et la France n’est pas à l’abri de ce type de régression. Certes, notre pays n’est pas aux mains des mollahs. Nous ne vivons pas dans une théocratie islamique. Et les musulmans constituent une fraction minoritaire du peuple français. Pour autant, l’islam radical est une réalité concrète de plus en plus violente. Le voile islamique, marginal il y a trente ans alors qu’il y avait déjà des centaines de milliers de musulmans en France, n’a jamais été aussi répandu. Le niqab salafiste et la burqa imposée aux Afghanes par les Talibans ont fait leur apparition dans notre démocratie. Près d’une centaine de lieux de culte musulmans diffuseraient les thèses radicales salafistes auprès de leurs fidèles. Le ministre de la Ville recense près d’une centaine de quartiers français similaires à Molenbeek, Molenbeek faisant figure de bastion djihadiste. Quant aux attentats terroristes, ils sont toujours plus fréquents, plus sauvages et plus spectaculaires. Près de 150 personnes ont été exécutées en 2015 au nom d’Allah ici-même. Mais l’islam radical ne se cantonne pas à la France, il menace le monde entier.

Dans ce contexte, le voile, quelle que soit sa longueur, apparaît de plus en plus comme un étendard politique et prosélyte. La laïcité garantissant le libre exercice des cultes et la liberté d’expression religieuse, dès lors qu’elle ne trouble pas l’ordre public, les femmes musulmanes ont le droit de porter le voile dans l’espace public. Mais la gauche et les féministes peuvent-elles à la fois lutter contre les stéréotypes liés au genre, invoquer sans cesse l’égalité, l’émancipation ou l’universalité des droits et s’émerveiller d’une telle régression sociale ?

Pourquoi le discours change-t-il du tout au tout d’un fondamentalisme à l’autre ? La moindre déclaration sur l’IVG d’un dirigeant catholique, fût-elle insupportable, provoque instantanément fureur collective et dénonciations. Mais quand l’islam radical, sous couvert de mode pudique, fait son entrée par la grande porte des enseignes vestimentaires, les critiques les plus légitimes sont dénoncées comme une stigmatisation raciste. En occultant complètement la dimension politique et machiste du voile dans tous les pays musulmans, nous fermons également les yeux sur le contexte international tragique et inhumain, pour les femmes en particulier, dans lequel nous vivons. Ces Occidentales dorlotées qui se réclament du féminisme ont-elles la moindre pensée pour les deux mille femmes et filles enlevées et voilées de force par Boko Haram ? Ont-elles seulement conscience que la révolution islamique ne s’est pas arrêtée aux frontières de tel ou tel pays, mais qu’elle essaime partout, d’un bout à l’autre du globe ?

Ce relativisme propre aux démocraties occidentales est-il encore acceptable sachant que le voile est l’un des outils de propagande de dictatures comme l’Arabie Saoudite et l’Iran, et une question de vie ou de mort dans nombre de pays du monde ? »

 

Après “Je suis Charlie”

Vous vous souvenez de cette chanson qui a fait un tabac sur Youtube, avec des millions de vues ?

Image de prévisualisation YouTube

Ce jeune homme est d’ici, de Tarbes,  et je suis persuadée qu’il fera une grande carrière.

Voici une chanson qui se trouve sur le CD qu’il vient de sortir.

Son site officiel : jbbullet.com

Image de prévisualisation YouTube

Les médias commencent à s’intéresser à cet artiste au grand talent.

Bonne chance à lui  !!